Cena logo
Origines

Projet: Renforcement des aptitudes en langues et en informatique des enfants et des jeunes de Jaffna.

Sri Lanka Lieu?
SRI LANKA (Ceylan)

La situation à Sillalai-Jaffna - Information générale:
Pendant 30 ans, au nord du Sri Lanka, notamment dans la région de Jaffna, a sévi une guerre civile entre les Tigres tamouls et l'armée Cingalaise. Par suite de cette guerre, un grand nombre de familles a quitté les lieux et a vécu des dizaines d'années comme expatriés.

Toutes ces années, il y avait des ' zones de haute sécurité' à la côte. Beaucoup de familles ont été contraintes de s'y installer comme IDP (Peuple dépaysé à l'Intérieur). En 1990, ces familles y ont été expulsées et ont survécu dans des camps ou chez des amis et proches.
Le 18 mai 2009, la guerre ethnique prit fin, mais le secteur de Vanni avait été entièrement dévasté. Par conséquent, tous les habitants ont été mis dans des camps sous contrôle sévère des forces de la sûreté.


Fin août 2012, 133.518 familles ont pu quitter les camps et retourner vers la province du nord. Leur nombre a été augmenté par les familles originaires des camps 'Vanni' et celles provenant des 'zones de haute sécurité'. Pour le seul secteur de Jaffna, le nombre de familles revenant s'élevait à 25.937, soit 83.213 personnes.

Beaucoup de familles originaires du secteur dévasté de Vanni ont choisi de s'établir dans le secteur de Jaffna où elles ont été accueillies par des proches et des connaissances. Depuis le mois de mars 2010, des personnes ont également pu retourner vers des zones côtières limitées. En l'année 2015, les zones de 'haute sécurité' existent encore et 11.048 familles (40.147 personnes) vivent toujours dans des camps, dans des centres d'accueil provisoires ou chez des proches.

Dans le secteur de Vanni, toutes les habitations ont été rasées et totalement dévastées. La plupart des familles a perdu son gagne-pain qui avait été tué ou porté disparu ou arrêté et incarcéré dans des camps où on vit dans la misère.

Aspect social:
Afin de se remettre de la guerre civile, le projet est d'une grande importance pour le nord du Sri Lanka. La guerre a traumatisé les enfants et ils en sont restés blessés tant physiquement que mentalement. En ce temps actuel d'après-guerre, petit à petit, les élèves font de leur mieux et ils ont obtenu de meilleurs résultats.

Description du projet:
La langue tamoule est la langue maternelle dans le secteur de Jaffna, mais la connaissance de l'anglais, du cinghalais et de l'informatique est essentielle pour trouver un emploi. Un grand nombre d'élèves est très faible dans la connaissance de langues. Un cours supplémentaire développera leur connaissance de la langue tamoule, cinghalaise, anglaise et de l'informatique.
Les familles habitant les villages autour de Sillalai sont des paysans, des pêcheurs et des ouvriers. La plupart d'entre eux vit dans des conditions pitoyables et les parents sont peu intéressés à motiver leurs enfants à entamer l'étude d'une autre langue.

Le St. Eymard Youth Formation Center - Sillalai, Padateruppu:
La communauté du Saint-Sacrement se trouve à Sillalai dans le secteur de Jaffna. Elle possède un vaste bâtiment où il y aura possibilité de donner des cours de langues et d'informatique. Les habitants de cinq villages environnantes ont été contactés afin de soutenir et d'encourager les élèves et les jeunes arrivant sur le marché du travail à suivre des cours de langues et d'informatique. Avec l'aide et la collaboration du directeur d'école et les enseignants, les élèves feront des progrès dans leur formation. Les élèves qui pourront profiter de ces cours ont entre 16 et 22 ans et proviennent des villages précités.

Méthodologie:
Notre plan d'action consiste à donner des cours extra après les heures de classe et en fin de semaine aux élèves sélectés. Aussi les jeunes arrivant sur le marché du travail auront leur chance. Beaucoup d'entre eux ont un score assez bas en anglais, cinghalais et en informatique. Par conséquent, beaucoup d'attention sera tiré sur cette matière. Les cours dureront 4 mois et deux groupes seront choisis pour le cours d'une année entière. 150 élèves au total suivront les cours et ceux qui auront achevé les cours avec succès, recevront leur diplôme.
10 ordinateurs seront mis à disposition des élèves. Les cours seront donnés par des professeurs compétents.

But:
Augmenter la connaissance d'une deuxième langue et de l'informatique afin d'obtenir de bons résultats et de trouver plus facilement un emploi approprié.

Impact:
Ces jeunes auront plus de confiance en soi pour rivaliser avec d'autres étudiants.
Meilleurs résultats scolaires.
Perspectives d'un emploi approprié.

Contrôle, comptabilité et rapport:
Fr. Joseph Packiam SSS est le responsable de ce projet. Les extraits de compte, des photos et le rapport concernant le déroulement du projet seront présentés régulièrement.

Besoins immédiats:
Du matériel didactique dont 10 ordinateurs pour 150 élèves.